Psychothérapies

La psychothérapie ? C’est quoi? Vers qui se tourner? Est-ce une solution ? Ne vas t’on pas me prend pour une folle ou un fou ? 
 
Quand je parle de voir un psychothérapeute aux différentes victimes qui viennent me demander des conseils ou de l’aide, elles me disent pratiquement toutes que ce n’est pas la solution, qu’elles ne vont quand même pas aller voir un psychothérapeute…
Cette solution est souvent prise comme une très mauvaise option, comme si voir un psychothérapeute pourrait faire croire que l’on est fou et que l’on vas forcément atterrir en hôpital psychiatrique… On a peur du jugement et qu’on remette en doute notre parole.
Serte, voir un psy fait peur. On a peur qu’il nous dise que l’on est déséquilibré. Et puis voir un psy s’apparente souvent à une impression de ne pas savoir gérer sa vie par soit même. Le viol tentant à prouver cela selon notre réflexion, nos impressions et nos peurs.
 
Mais un psychothérapeute, c’est quoi au juste?
 
La psychothérapie se défini par cette définition: « un traitement psychologique pour un trouble mental, pour des perturbations comportementales ou pour tout autre problème entraînant une souffrance ou une détresse psychologique qui a pour but de favoriser, chez le client, des changements significatifs dans son fonctionnement cognitif, émotionnel ou comportemental, dans son système interpersonnel, dans sa personnalité ou dans son état de santé. Ce traitement va au-delà d’une aide visant à affronter les difficultés courantes ou d’un rapport de conseils ou de soutien » 

On doit la distinguer d’autres types d’approches :

  • La psychiatrie vise le traitement des maladies mentales (problèmes dans la structure de la personnalité [ex. : schizophrénie et paranoïa], troubles graves du comportement [ex. : violence], anomalies neuropsychologiques [ex. : dyslexie]). Elle utilise généralement des médicaments, mais aussi la psychothérapie.
  • La relation d’aide s’apparente plutôt à un soutien émotif et respectueux; il s’agit d’une attitude, mais pas d’un traitement.
  • Le développement personnel (ou croissance personnelle) se sert des mêmes outils que la psychothérapie, mais généralement pour répondre au besoin de mieux se connaître, à une quête existentielle ou à un désir d’épanouissement affectif, relationnel, sexuel, social, humain, spirituel et parfois professionnel.
Il y a plusieurs modèle de psychothérapie:
  • Modèle analytique: Il consiste à faire une analyse du patient en le laissant parler afin de repérer quel mécanismes de défenses il utilise et s’intéresse aux événements traumatiques refoulés. Les événements traumatiques refoulés deviennent handicapant et risquent de créer une rupture avec la réalité. Le modèle analytique vas viser à donner un sens aux événement traumatiques  refoulés  afin de se réconcilier avec soi même.
  • Modèle systémique: c’est une thérapie familiale. Elle s’intéresse à la communication du patient avec son entourage et consiste à modifier le fonctionnement de chacun afin de créer une nouvelle dynamique familiale.
  • Modèle cognitif: Il s’intéresse au fonctionnement et au schéma de la pensée, des émotions et du comportement (représentations mentales, pensées automatiques inconscientes acquis par apprentissage depuis tout petit et à impact de chaque situations) . La thérapie consiste à confronter le patient à sa peur afin d’accéder aux schéma dysfonctionnels des émotions et du comportement (une émotion crée un comportement et la thérapie consiste à anticiper leur conséquences)
  • Modèle humaniste: C’est une thérapie effectué entre le patient et le soignant et consiste à s’accepter et à accepter l’autre sous forme d’une relation d’aide, une relation d’écoute et de réflexion sur soi
Mais quelle psychothérapie peut vraiment nous aider dans le cas du viol ou d’une agression sexuelle telle que des attouchements ?
 
 Pour ma part, je me suis surtout intéressé à l’EMDR que j’explique un peu plus précisément dans cette rubrique. L’EMDR consiste à désensibiliser la ou les situations traumatiques. 
Vous resterez sans nulle doute sceptique devant cette pratique encore mal connu. Et pourtant… Je vais tenter de vous la faire découvrir quand même
 
L’EMDR ne consiste pas à parler des faits, ils traite directement les émotions qui ont été refoulés et qui reviennent par flash back. Il traite les angoisses, les peurs liés à ce ou ces traumatismes subis. Cette technique permet peu à peu de se libérer de ce cercle vicieux qu’est le traumatisme (souvenirs puis angoisse donc évitement ou pensées obsessionnelles menant souvent à des comportements nous mettant en danger comme les troubles alimentaires, la scarification, le suicide, etc… ou encore le rejet et l’abandon des projets).
Suite à plusieurs séances d’EMDR, les angoisses tendent à disparaître et un phénomène de rationalisation se met en place puisque la peur et l’angoisse ne prend plus toute la place. Réfléchir, rêver, refaire des projets devient de nouveau possible. 
 
Je ne dis pas que c’est facile. Mais parler à quelqu’un ou à un psychologue de ces souvenirs ne fait qu’aggraver et revivre la scène traumatique et donc traumatise à nouveau. C’est un échec puisque la victime fait du sur place et ne voit pas d’avancement dans sa douleurs puisqu’elle est entretenue. Ce que je veux vous faire passer comme message est très simple…
Ce ne sont pas ces souvenirs qui sont les plus important, mais ce vous ressentez à l’intérieur. C’est vos émotions qui se sont bloquées durant le viol ou l’attouchement. La scène, vous vous en souvenez très bien. A quoi ça sert de la réexpliquer encore et encore si ce n’est qu’à entretenir un doute permanent sur la réalité des faits. Les émotions que vous ressentez ne sont pas placés au bon endroit, ils sont mélangés à l’intérieur de votre esprit et ils n’ont plus de sens et c’est cela qui est perturbant et que l’esprit ne comprend plus. Vos émotions, c’est ce sur quoi il faut vous focaliser. 
 
L’EMDR vas vous faire sentir qu’il n’y a pas de danger à ressentir ces émotions, que vous n’êtes plus seuls pour les affronter et que c’est possible de comprendre pourquoi on a ressentis tel ou tel chose pendant la situation du traumatisme. A ce moment là, l’esprit comprend que les choses sont différentes dans les autres situations qui peuvent sembler similaires dans de grands moments d’angoisse.
Les flash back, les angoisses, les crises d’angoisses ne sont qu’un signal d’alarme pour vous indiquer qu’il y a « possibilité » d’un grand danger. Il se souvient seulement de la situation qui vous à traumatisé. Et il cherche à se protéger mais ne sais plus quand réellement il faut vraiment le faire et il se met en alarme continuellement alors qu’il n’y a pas forcement danger.
 
Alors, je vous le dis, le système de thérapie par EMDR est une très bonne option pour mieux vivre avec ce passer si difficile à supporter et qui rempli notre quotidien d’angoisse et de flash back continuel. L’EMDR favorise une reprise en main de ses émotions et donc fait baisser l’angoisse et constitue une bonne façon de se « débarrasser » de ces souvenirs qui nous pourrissent la vie.

Révolutions arabes |
France Quenelle |
Le point RH |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Juristeg
| Argent et Réussite
| Brasilagora